Chapitre « ‘Saisi vivant’ ou la visite fatale du fantôme dans le théâtre chanté chinois : autour de la pièce ‘Sanlang saisi vivant’ (Huozhuo Sanlang活捉三郎) dans son développement historique » par Vincent Durand-Dastès

Vincent Durand-Dastès, membre de l’équipe ASIEs, a publié « ‘Saisi vivant’ ou la visite fatale du fantôme dans le théâtre chanté chinois : autour de la  pièce ‘Sanlang saisi vivant’ (Huozhuo Sanlang活捉三郎) dans son développement historique »

 

Le texte intégral du chapitre est disponible en accès libre sur la page Presses de l’Inalco du site Openedition.org :http://books.openedition.org/pressesinalco/2030

 

Après avoir retracé l’histoire des scènes de possession spectrale vengeresse que le théâtre et le roman chinois traditionnels intitulent huozhuo 活捉, « saisi vivant », ce chapitre paru dans le tome 1 du volume collectif Fantômes dans l’Extrême-Orient d’hier et d’aujourd’hui (Paris: Presses Inalco, 2017) reconstitue l’histoire scénique et textuelle d’une pièce écrite originellement au XVIIe siècle par Xu Zichang 許自昌, « Sanlang saisi vivant » Huozhuo Sanlang 活捉三郎. La pièce de Xu Zichang réalise en quelque sorte la synthèse de scènes de hantises amoureuses à l’issue heureuse, comme celles du « Pavillon aux pivoines » (Mudan ting 牡丹亭) de Tang Xianzu 湯顯祖, avec les pièces montrant la punition infligée par une jeune morte à un amant ingrat, comme « Wang Kui saisi vivant » (Huozhuo Wang Kui 活捉王魁). Parvenant à combiner thématique érotique et mise en scène de l’horreur spectrale, elle finit par devenir au fil du temps la scène de huozhuo par excellence, éclipsant d’autres pièces jadis plus connues.

Le chapitre propose des traductions de larges extraits des versions successives de la pièce, de la fin des Ming à l’époque contemporaine, du théâtre Kunqu 崑曲 à l’opéra de Pékin 京劇 en passant par le théâtre chanté du Sichuan 川劇.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.