Parution « Les trois Corées », Patrick Maurus

Patrick Maurus, « Les trois Corées », Paris : Maisonneuve & Larose / Hémisphères éditions, coll. Asie en perpective, 2018, 192 p.

 

Son histoire complexe a dispersé le peuple coréen en trois entités géographiquement contiguës, sans compter les diasporas. Le motif de la réunification a occulté cette réalité, car il n’est jamais question de la totalité des Coréens. La division des deux Corée occupant la péninsule, qui date de 1945 et qui s’est figée en 1953 à la suite d’une terrible guerre civile, n’a cessé d’éloigner Corée du Nord et Corée du Sud, au point d’en faire non des demi-Corée mais des pays à part entière. Le Nord est toujours réduit à la question et le Sud résumé à son « miracle». Quant à la Corée chinoise,  si elle ne constitue pas un Etat, elle s’est développée dans un district autonome de la République populaire de Chine et dispersée sur l’ensemble de la Mandchourie. Comme les deux autres, elle présente désormais des caractéristiques distinctives. Ce qui nous fait parler de Corées et non de Corée.

https://www.hemisphereseditions.com/les-trois-corees

Compte-rendu paru dans le journal le Monde (Philippe Pons) : http://www.lemonde.fr/idees/article/2018/03/19/la-silencieuse-troisieme-coree_5273233_3232.html


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.