Journée d’études « Y a-t-il une coréanité ? influences, réceptions et inventions de l’art coréen », 04/05/2018

LISTE DES MEMBRES DU COMITE D’ORGANISATION ET DU COMITE SCIENTIFIQUE :
Membres du comité d’organisation : Okyang Chae-Duporge et Maël Bellec
Membres du comité scientifique : Francis Macouin et Marc Orange

PARTENAIRES/CO ORGANISATEURS :
RESCOR (Réseau des études sur la Corée -INALCO-EHESS-UPD)
Musée Cernuschi 

RÉSUMÉ DU PROJET :
D’abord sous l’influence de l’art chinois, ensuite sous celle de l’art occidental, l’identité de l’art coréen est loin d’être facilement reconnaissable et reconnue par tous.  Faute d’attention et de manifestations en nombre suffisant, il est souvent considéré comme une manifestation provinciale de l’art chinois. Cette deuxième journée d’études du Département d’études coréennes a pour ambition de discuter, en s’appuyant sur des recherches comparatives, la coréanité de l’art coréen à travers toutes les périodes de l’histoire. Quelle a été la réception de l’art étranger par les Coréens, quelle en a été leur interprétation et finalement quelles ont été leurs inventions ?

Cette journée d’étude scientifique a également des visées pédagogiques. Les articles seront sélectionnés et publiés sous forme de livre qui sera utilisé en guise de manuel de l’histoire de l’art coréen. Le fait que la section coréenne de l’INALCO soit devenue en 2016 le Département des études coréennes témoigne d’un véritable engouement pour la culture de ce pays, l’art en étant une partie essentielle. Ce projet répondra au réel besoin d’un outil pédagogique pour les presque deux cents étudiants qui suivent le cours de l’art durant deux semestres, ainsi que pour ceux des autres établissements.

PROGRAMME (PROVISOIRE) DE LA MANIFESTATION :

9h00 – 9h 30 : Accueil autour d’un café
Discutante : LEGGERI-BAUER Estelle (Département d’Études japonaises, INALCO)
 RIBOUD Pénélope (Département d’Études chinoises, INALCO)

9h 30 – 10h 15 : Pierre Cambon (Musée Guimet)
’Avalokitesvara à mille bras’, une version coréenne de la période Koryŏ

10h15 – 11h :  BROUILLET Stéphanie (Mobilier national)
Buncheong, témoins de l’inventivité de potiers coréens

11h -11h 15 : Pause-café

11h 15 – 12h :  Kim Daeyeol (Département d’Études coréennes, INALCO)
 Portrait d’un amateur des objets à Séoul au 18e siècle 

12h – 14h : Déjeuner

14h – 14h45 : Francis Macouin (Ancien conservateur au musée Guimet)
La « porte à flèches rouge » (), le portique d’honneur coréen

14h 45 – 15 h 30 :  Maël Bellec (Musée Cernuschi) :
Convergences et divergences dans la réception des modèles occidentaux de peinture en Chine, au Japon et en Corée au 18esiècle

15h 30 – 15h 45 : Pause-café

15h 45 – 16h 30 :  HWANG Juyeon (EHESS)
KO Yu-Sŏp (1905-1944), le premier esthéticien coréen et la conception de la singularité de la beauté coréenne pendant la colonisation japonaise

16h 30 – 17h 15 :  Okyang Chae-Duporge  (Département d’Études coréennes, INALCO)
Dansaekhwa, peinture monochrome coréenne – de l’influence à l’invention

17h 15 – 18:15 : Théâtre (sous la direction de Hong Sora)

18h 15 – 20h: Pot dînatoire

 

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.