Atelier « Usage et pratiques du vide dans le taoïsme »

Certains états d’esprit hautement désirables ont en effet pour propriété d’être rendus impossibles du seul fait d’être désirés. Ainsi du sommeil recherché par l’insomniaque, ou de la remémoration forcenée d’un nom qui nous échappe. Il en est de même de tous les états mentaux ou physiques qui semblent directement contribuer au bonheur : il suffit de les vouloir pour les mettre en déroute. Pourquoi cela se produit-il ? Que se passe-t-il exactement ? Et que peut-on faire pour déjouer ce paradoxe ? Les textes du taoïsme ancien incitent à réfléchir sur les méfaits de l’excès de la volonté, sur les nuisances de la tension présente dans toute intention, enfin sur le caractère autodestructeur des actions que nous entreprenons en vue de réaliser certaines fins, qui ne s’atteignent que par des voies non directement prévisibles.

Dates : Mardi 9 octobre 2018 – 09:00 – 13:00

Lieu : Salle 4.23 – Inalco – 65 rue des Grands Moulins – 75013 Paris

Cliquez ici pour lire le programme.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.