L’esthétique du « Chant de sijo 時調 » – vendredi 6 février 2016

Park Seok, professeur de l’Université Sangmyung (Séoul), donnera une conférence intitulée L’esthétique du « Chant de sijo 時調 » le vendredi 6 février 2016 à 14h en salle 3.15 (Inalco, 65 rue des Grands Moulins, 75013 Paris).

Image affiche Le chant de sijo

Le sijo 時調, ou « air du temps », un style de poème coréen court (trois vers de quatre pieds) apprécié des lettrés coréens pendant des siècles, reste encore pratiqué aujourd’hui. Le sijoch’ang, 時調唱, « chant de sijo », apparut au milieu de XVIIIe siècle. L’une des principales caractéristiques de ce chant réside dans son extrême simplicité formelle : la mélodie n’est composée qu’à partir de trois notes. Cependant, une telle épure fut le fruit d’une expérience : la forme en vogue qui le précédait, le « chant modulé » du kagokch’ang 歌曲唱, était, quant à elle, chargée par l’ornementation. Le « chant de sijo » réalise finalement l’esthétique du taegyo yakch’ul 大 巧若拙, expression signifiant : «  la grande habilité ressemble à la maladresse (car elle ne se montre pas) », formulée au 45e chapitre du Livre de la Voie et de la Vertu (Daodejing).

Le Professeur Park Seok nous invite à faire l’expérience du Sijoch’ang, art coréen traditionnel peu connu, et à entrer dans l’intelligence de son esthétique.

Contact : <dkim@inalco.fr>


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.